6 mai 2017

Entremont Autrement prend position par rapport aux deux sujets soumis à votation le 21 mai 2017

Entremont Autrement a consulté son comité ainsi que ses élus.


A la quasi-unanimité, c’est deux fois oui le 21 mai!

Loi sur l’énergie (LEne)


La question à laquelle nous devons répondre : acceptez-vous la loi du 30 septembre 2016 sur l’énergie (LEne)?

Fin programmée des centrales nucléaires en Suisse, efficacité énergétique, énergies renouvelables : voici en résumé le paquet proposé par la Confédération pour mettre en place une nouvelle stratégie énergétique en Suisse. Entremont Autrement soutient cette loi qui va transformer le paysage énergétique suisse. Le comité référendaire craint une grande bureaucratie et des coûts élevés et tente de faire peur à la population avec des clichés surfaits (on devra prendre des douches froides parce qu’on n’aura pas assez d’énergie !!). Au contraire, Entremont Autrement croit à la capacité et à la volonté de la population de changer sa manière de consommer l’énergie, et salue les perspectives de développement économiques pour les entreprises développant les énergies renouvelables. Le seul regret d’Entremont Autrement, c’est qu’il ait fallu attendre trop d’années, trop de catastrophes nucléaires et trop de crises économiques pour que nos autorités osent le changement. Alors, le 21 mai, glissons un grand oui dans les urnes.

Modification de la d’application de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LcAT)


La question à laquelle nous devons répondre : Acceptez-vous la modification de la loi d’application de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire ?

La loi fédérale sur l’aménagement du territoire acceptée par le peuple suisse en 2014 entraîne la révision de la loi cantonale d’application. Le Gouvernement et le Parlement ont adopté un projet de loi qui tient compte des particularités du canton du Valais, et en particulier de son activité touristique. La LAT vise à densifier les centres urbains et à éviter le mitage du paysage, en réduisant les zones à bâtir surdimensionnées. Entremont Autrement soutient ce projet qui permettra une gestion du territoire plus harmonieuse et plus durable, qui protègera le paysage et qui poussera les communes à redynamiser les centres de villages. Le comité contre ce projet de loi estime que le canton du Valais ne s’est pas bien battu à Berne pour obtenir plus d’assouplissements (alors qu’avec le concept de zones d’urbanisation et de zones touristiques, le Valais a partagé en deux le nombre d’hectares à dézoner) ; de plus, le comité voudrait que chaque propriétaire soit dédommagé, alors que le projet prévoit un dédommagement des propriétaires de terrain de la plus-value d’équipement. Entremont Autrement est conscient du fait que de multiples propriétaires vont être touchés par l’application de cette loi ; elle est cependant nécessaire et équilibrée, et il faut dire oui à la loi cantonale ; à défaut, c’est le vide et l’incertitude juridique qui va bloquer les projets de constructions pendant plusieurs années. Par contre, il paraît essentiel que les communes jouent le jeu dans l’application de la loi : égalité de tous les citoyens devant la loi (par de régime de faveur pour certains), et transparence et communication ; c’est ce qui permettra d’éviter les rancoeurs et sentiments d’injustice.

2 commentaires:

  1. J'adore l'image choisie pour illustrer le double OUI d'EA.
    Oui-Oui (1949) à 68 ans aujourd'hui.
    68 ans c'est un peu le retard cumulé que la Suisse et le Valais ont pris dans les deux domaines soumis au vote.
    37 ans nous sépare de l'entrée en vigueur de la LAT. 37 ans et encore des communes valaisannes sans PAZ homologué.
    33 ans nous sépare de la votation de la visionnaire initiative dite énergétique.
    En 2017, combien de valaisannes et de valaisans seront-ils à vouloir encore tergiverser ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui bon, il ne faut pas non plus idéaliser cette loi sur l'énergie. 1'000 éoliennes dans le paysage suisse, ça ne vous fait pas peur ? Et sans droit de recours ? En Suisse, il faut miser sur le solaire et l'hydraulique et surtout pas sur l'éolien (territoire beaucoup trop petit et pas assez de vent).

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.